La formation permanente des professionnels des bibliothèques
et de l'information-documentation

Table-ronde
samedi 4 avril à 9h00




Jean Michel (Ecole nationale des Ponts et Chaussées)
Michèle Rouhet (Médiadix)




retour


La formation des professionnels des bibliothèques et de l'information-documentation, comme beaucoup de dispositifs et programmes d'enseignement supérieur, est aujourd'hui confrontée à des évolutions externes importantes au moment même où s'imposent à elle de nouvelles exigences spécifiques dûes aux évolutions mêmes du domaine qu'elle est censée couvrir.

Le développement des échanges européens et surtout la mondialisation des économies imposent une "déshexagonalisation" de la plupart des dispositifs de formation.

Une bonne adéquation doit par ailleurs être trouvée entre la formation des professionnels du domaine, les besoins immédiats des organisations qui recrutent ceux-ci et le développement de pratiques de recherche reconnues au plan international.

Il est indispensable de prendre également en compte la transformation assez profonde des conditions de circulation des informations, des documents et des biens culturels en cette fin de siècle (réseaux électroniques, document numérique,...).

Les formations traditionnelles ne sont par ailleurs plus seules sur la place. Elles sont confrontées à la concurrence. Les cartes se brouillent tant sur le plan national qu'international. La question de l'organisation de filières de formation cohérentes doit être posée.

Enfin, la formation initiale et continue des professionnels des bibliothèques, aux différents niveaux doit permettre les nécessaires évolutions professionnelles sans négliger l'apprentissage des fondements du métier.

A l'évidence, les enjeux sont importants et les exigences redoutables.

Voici donc les questions qu'ils nous semble importantes de débattre :

  1. Impact des nouvelles technologies de l'information, d'Internet et du multimédia sur les formations existantes, leurs objectifs, les contenus de leurs programmes, les pédagogies utilisées, ...
  2. Impact de l'ouverture internationale, du développement de l'Europe, de la mondialisation sur la façon de penser et organiser les formations dans les domaines des bibliothèques et de l'information-documentation : échanges, partenariats, aspect linguistiques, ...
  3. Pertinence de la « carte » actuelle des formations des professionnels des bibliothèques et de l'information-documentation : domaines de formation couverts, statuts concernés, niveaux de formation visés, nouveaux métiers ou marchés à prendre en compte, ...
  4. De la formation aux métiers au développement des compétences : nouvelles perspectives de formation, articulation entre formation initiale et formation continue, validation des acquis professionnels, ...
  5. Economie et management des formations actuelles et futures : taille, structures, moyens, effectifs, débouchés, corps enseignants, développement de la recherche, développement de l'enseignement à distance, relations avec les employeurs,...



retour

Dernière mise à jour : 12 mars 1998
Contacts : Michèle Rouhet et Jean Michel