Créer un site web de bibliothèque

Dominique Lahary
BDP Val d'Oise
lahary@cg95.fr




retour

Le Conseil général du Val d'Oise s'est mis sur Internet par une initiative d'origine documentaire. Il avait missionné la Bibliothèque Départementale de Prêt de travailler à la mise en place d'un réseau documentaire avec, dans un premier temps, les bibliothèques et centres de documentation des établissements d'enseignement supérieur du site de Cergy-Pontoise.

Le projet consistait à mettre en commun les ressources, accéder aux catalogues et faire fonctionner un prêt entre bibliothèques au niveau local. Nous avons travaillé pendant un an avec des étudiants en informatique sur des simulations, qui étaient peu convaincantes. Puisque Internet commençait à émerger en France, nous avons décidé d'utiliser ce nouveau média.

Toutes les universités ont été connectées à Internet par le biais de Renater et notre collectivité locale a fait de même. Elle a été une des premières collectivités locales connectées. Nous avons bâti le site de réVOdoc, le réseau documentaire du Val-d'Oise, qui n'est pas une organisation, une institution, ou un établissement public, mais un accord de fait entre tous les établissements suivants : Conseil général, Université, ESSEC, École supérieure de l'électronique, et puis l'institut polytechnique Saint-Louis qui est une fédération d'établissements privés. Les membres se réunissent régulièrement entre bibliothécaires et documentalistes, parfois avec des informaticiens. Chacun apporte ce qu'il est prêt à apporter à l'ensemble. On a une "charte" qui dit quel établissement met quoi à disposition des autres, mais il n'y a aucune obligation d'avoir le même moule pour tout le monde. Parmi les établissements, certains sont plus ou moins ouverts. Chacun vient avec son degré d'ouverture, et de cette façon, on va avancer et amener ceux qui sont moins ouverts à s'ouvrir un peu plus. Certains catalogues ne seront jamais à disposition pour des raisons de choix, d'autres pour des raisons techniques.

Le premier besoin qui s'est posé était de pouvoir accéder aux catalogues à distance. On a donc mis certains catalogues sur le site mais dans les conditions les plus mauvaises qui soient (mais provisoires) : on utilisait Telnet, c'est-à-dire de l'émulation de terminal.

Le site réunit maintenant (juillet 1998) :

A l'occasion d'un colloque à Cergy-Pontoise, nous avions répertorié les bibliothèques des centres de documentation du site de Cergy-Pontoise. Ensuite, nous avons étendu ce travail à l'ensemble du département. Notre site décrit donc l'ensemble des sites et centres de documentation du département, sous forme de fiches normalisées : ce guide pratique également destiné à l'impression et mis à jour en permanence avec toutes sortes de bibliothèques. L'accès se fait par type d'établissement ou par thème.

En dernier lieu, nous avons établi des liens extérieurs : un site qui n'a pas de liens extérieurs n'est pas un site mais un cul-de-sac. Pour les liens, on a des priorités, priorités disciplinaires des membres du réseau (l'ESSEC va orienter vers les ressources en économie, vie de l'entreprise, etc. ; l'ENSEA en électronique, et nous en généralistes (vie pratique et divers, mais aussi Val d'Oise). Le site du Conseil général est le site valdoisien offrant les liens les plus complets relatifs au département. Il existent d'autres sites, sites d'entreprises mais on essaie de répertorier systématiquement les collectivités locales, les journaux et la culture.

Fin décembre 1997, nous avons orienté le site de la BDP vers les dépositaires de la BDP. Il s'agit d'un. acte volontariste de la propagande pour Internet en tant qu'outil de communication locale auprès des bibliothèques des communes de moins de dix mille habitants, notre clientèle. L'objectif était de communiquer à distance avec la bibliothèque, interroger son catalogue et avoir un certain nombre d'informations. Pour les dépositaires nous avons donc une page spéciale avec des renseignements extrêmement précis sur qui fait quoi, le catalogue des expositions en prêt, le catalogue des journées d'étude, etc. Notre propos est de banaliser la publication sur le Web en essayant de publier sur notre site tout ce que nous imprimons sur papier. Par exemple, Françoise Danset et la revue Légendes, ont réalisé une exposition intitulée Les écrivains de la conscience européenne que nous pu publier intégralement sur le Web.

Le service informatique, autorité de tutelle, maintient le serveur Web. La bibliothèque a commencé à éditer de l'information primaire (répertoire des peintres et numérisation des photos de tableaux qui appartiennent au Conseil général.) Le maître de toile travaille essentiellement en solitaire pour le moment, mais son travail tend à être élargi. Nous allons être amenés à former le personnel de la bibliothèque, notamment le personnel de secrétariat.

Le site cible différents publics :

Actuellement, un des freins à l'utilisation des ressources de notre site est le faible équipement des ménages et des bibliothèques. Les bibliothèques publiques et les bibliothèques universitaires disposent de très peu de postes en libre d'accès à Internet.

En conclusion, la mise en place d'un site est un travail transversal : un réseau documentaire est associé à plusieurs établissements. Nous allons essayer de nous élargir et de proposer aux collègues des centres de documentation spécialisés de lecture publique et de CDI de rejoindre le réseau documentaire. La présentation est une première étape. Beaucoup de bibliothèques se présentent de plus en plus sur le Web. Mais l'intérêt pour nous va être de diffuser de l'information.

Côté technique, nous avons décidé d'utiliser la norme Z39.50 car elle permet d'interroger plusieurs bases de collections spécialisées en même temps (bibliothèques spécialisées des archives départementales, bibliothèques archéologiques, administratives, bibliothèque universitaire, etc.) L'objectif est de mettre en place un guichet unique pour tous les services et catalogues.


retour

Dernière mise à jour : 15 janvier 1999
Contact : Dominique Lahary