Les journaux électroniques
- Introduction -

Ghislaine Chartron,
URFIST de Paris
chartron@cnam.fr




Comment les bibliothèques françaises et francophones peuvent s'organiser ? Comment ont-elles commencé à investir le terrain de l'électronique ? Les informations que j'ai pu collecter me conduisent à dire qu'on assiste plutôt, pour le moment, à une stratégie individuelle, avec l'intervention fréquente d'intermédiaires. C'est chaque bibliothèque qui teste un titre, deux titres, ou une collection de titres qu'un intermédiaire met à sa disposition par l'offre d'un produit à valeur ajoutée, sur CD-ROM ou sur un réseau Intranet, (je pense aux offres de la société OVID, par exemple).

Mais l'enjeu des consortia, c'est vraiment un enjeu d'accès généralisé, d'accès qui relève plus de la mission des bibliothèques, c'est-à-dire négocier au plus haut point, un accès pour tous à des conditions économiques et juridiques les plus intéressantes possibles. Maintenant, il faut trouver les modalités pour mettre en place ce genre de structure. Est-ce possible en France ou dans le monde francophone ? Nous sommes réunis pour en discuter.


retour

Dernière mise à jour : 15 janvier 1999
Contact : Ghislaine Chartron