Formation des utilisateurs, nouvelles compétences et nouveaux emplois
JOBILISE

Michel Menou
Consultant en gestion de l'information et des connaissances, JOBILISE)
mmenou@imaginet.fr




retour

Les journées avaient paru fournir une excellente occasion pour tenter de faire le point sur cette initiative, ou au moins recueillir des témoignages et avis. Un appel à témoignage, reproduit ci-dessous, avait été diffusé sur BIBLIO-FR plusieurs semaines avant les rencontres. Une seule personne y avait répondu.

En introduisant la discussion, on a rappelé que l'intention de JOBILISE avait été de faciliter le fonctionnement d'un réseau d'entraide entre professionnels en poste et connectés, d'une part, demandeurs d'emploi, d'autre part.

Un intervenant a naturellement posé la question de savoir si JOBILISE pouvait réellement aider les demandeurs d'emploi, dont fort peu doivent avoir accès à l'Internet. Précisément, JOBILISE offre un moyen aux professionnels qui ont un tel accès de servir de relais à ceux qui ne l'ont pas, tant pour poster les demandes que pour faire circuler les offres.

Plusieurs intervenants ont demandé si l'envoi de demandes était soumis à ces conditions, comme par exemple l'appartenance à des associations professionnelles. Par définition la rubrique est ouverte à tous, sans aucune restriction.

Selon plusieurs témoignages de participants, le relais fonctionne, soit au travers de relations individuelles, soit par affichage des offres dans les établissements de formation. Selon un autre témoignage, un appel à candidatures pour des emplois jeunes, a pu susciter dans un délai très court une quinzaine de demandes.

On s'est interrogé sur la proportion d'offres d'emploi réels par rapport aux offres de stages, dont certains semblent plus correspondre à une recherche de main d'oeuvre gratuite. Compte tenu du rôle joué par les stages dans la recherche d'emploi, il n'est pas souhaitable de les exclure. Mais il serait bon que les offres de stages respectent des règles déontologiques élémentaires (1).

Bien qu'une analyse statistique reste à faire, il semble bien qu'après une période initiale où les demandes d'emploi l'emportaient largement sur les offres, on soit maintenant dans un régime de croisière où le nombre d'offres d'emploi et de stages est assez conséquent.

Cependant, plusieurs intervenants ont souligné que l'on était loin d'avoir >un mécanisme complet pour la diffusion des offres d'emploi. Il faudrait en particulier mettre en place des réseaux de collecte des annonces d'offre, ou assurer le relais de ceux qui existent vers JOBILISE. Malheureusement, les offres d'emploi et diverses activités d'aide à la recherche d'emploi sont trop souvent considérées comme des services exclusifs par certains organismes, voire une source de revenu. Un intervenant a souligné l'intérêt qu'il y aurait à assurer un relais des annonces paraissant dans JOBILISE vers les clubs de demandeurs d'emploi, clubs de jeunes diplômés et autres structures intermédiaires.

En dépit de ses limitations, il semble bien que la rubrique JOBILISE joue un rôle positif. Il faut donc espérer qu'elle pourra continuer à fonctionner, sinon s'améliorer, grâce aux efforts de tous.

Michel Menou

(1) Une discussion sur ce dernier point a eu lieu ultérieurement sur la liste. Les personnes qui se sont exprimées ont toutes souhaitées que des offres de stage comportent une série minimum d'informations, y compris une rémunération et l'identification de l'encadrement professionnel dont le stagiaire bénéficiera. Ces critères seront énoncés prochainement dans les règles de fonctionnement de BIBLIO-FR. Il appartiendra aux abonnés de les faire respecter.

(N.B. La production des minutes reposait sur la technologie enregistreuse et le talent scriptural des organisateurs. Ces derniers furent trahis par la technologie, comme il a été annoncé sur la liste. Cette brève synthèse a donc été rédigée à l'improviste et de mémoire. Ses inexactitudes éventuelles et lacunes évidentes sont fortuites.




retour

Dernière mise à jour : 7 mai 1998
Contact : Michel Menou