Les expériences thématiques françaises en mathématiques et en médecine
- La Cellule MathDoc -

Elizabeth Cherhal
Cellule MathDoc, Grenoble
Elizabeth.Cherhal@ujf-grenoble.fr




retour

Site de référence : http://www-mathdoc.ujf-grenoble.fr

L'équipe de la Cellule MathDoc est constituée de cinq personnes :deux mathématiciens: Pierre Bérard et Laurent Guillopé, deux ingénieurs: Claude Goutorbe et moi même et une assistante, Monique Marchand. Les enseignants-chercheurs bénéficient d¹une demi décharge de service.

La Cellule MathDoc est une unité mixte de services : nous avons trois tutelles, l'Université Joseph Fourier Grenoble I, le CNRS et le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Notre activité se situe autour de deux pôles principaux.

Le premier volet de notre activité concerne la mise à disposition d'un serveur d'information pour la communauté mathématique qui essaye de donner accès à un maximum de ressources documentaires en mathématiques. Notre collaboration avec le Réseau des Bibliothèques de Mathématiques consiste à apporter une aide technique dans différentes bibliothèques de recherche pour l'installation de logiciels, pour la mise en ligne de catalogues ou la création de site web, et à mettre en place un certain nombre de projets coopératifs concernant l¹accès à la documentation.

Le deuxième volet de notre activité concerne la base Zentralblatt-MATH et la coopération franco-allemande sur le Zentralblatt für Mathematik und ihre Grenzgebiete, dans la perspective d'une extension européenne. Zentralblatt-MATH est une base bibliographique créée en 1931 et qui recense toute la littérature mathématique. C'est un périodique, qui a à la fois une édition papier, une édition CD-ROM et, depuis peu, un accès web. C'est la Cellule MathDoc qui a développé le logiciel gérant cet accès web, (réseau de 3 serveurs internationaux et serveurs de site).

La bibliothèque qui est abonnée au CD-ROM, peut installer chez elle gratuitement l'accès web et permettre à tous les utilisateurs de son domaine d'y accéder. Le logiciel d'interrogation, le moteur de recherche dans la base, qui comporte 1,6 millions de notices, a été développé par mon collègue Claude Goutorbe, à Grenoble. Il est maintenant installé dans dix-neuf sites en France, desservant une soixantaine de laboratoires et quelques-uns aussi à l'étranger, (Europe, Asie, Amérique).

Un autre aspect de cette coopération, ce n'est pas seulement un développement informatique mais aussi l'alimentation de la base en notices. Nous avons mis en place des procédures pour que les éditeurs scientifiques français, sociétés savantes telles que la Société Mathématique de France, et d'autres puissent alimenter la base pour qu'il y ait une réelle coopération européenne à ce niveau.

Présentation du site de la CelluleMathDoc :

http://www-mathdoc.ujf-grenoble.fr/

Il y a plusieurs rubriques : ressources documentaires, avec l'accès aux catalogues des ouvrages et périodiques, prépublications et thèses en ligne. Ensuite, des renseignements sur la base MATH et un accès démo limitée à trois réponses par interrogation. Pour pouvoir accéder à la base sans limites, ils faut être abonné, ou demander un accès temporaire.

Il y a aussi un ensemble de renseignements pratiques : l'annuaire des bibliothèques et des laboratoires, un annuaire des DEA de maths, une page sur l'emploi ; un coin lecture où un certain nombre de textes de référence sont mis en ligne, sur lesquels on a mis des pointeurs ; puis un coin discussion constitué de listes de messageries.

Comme nous sommes un serveur d'information pour toute la communauté mathématique, nous gérons non seulement un site web mais aussi un certain nombre de listes de messagerie dont deux marchent très bien. L'une d'entre elles a pour thème le projet des index de prépublications et thèses de maths, l'autre concerne les postes d¹enseignants -chercheurs et s'adresse en particulier aux jeunes thésards, chercheurs, doctorants : les responsables des laboratoires y postent leurs offres d'emploi quand il y a des créations de postes de professeur, maître de conférences, etc.

La Cellule MathDoc a deux projets coopératifs dans le domaine de l'accès à l'information documentaire. Le premier projet est un catalogue fusionné de périodiques. C'est une mission qui nous a été confiée lors d'une réunion du Réseau National des Bibliothèques de Maths en 1996. Plusieurs bibliothèques nous ont envoyé une copie de leur fichier de périodiques, et nous avons développé un ensemble de programmes qui traitent de ces fichiers. La bibliothèque n'a pas à changer quoi que ce soit dans son logiciel de catalogage, elle nous envoie simplement un export de sa base, et nous nous occupons, avec les programmes développés, de fusionner les données.

Comme critère de fusion, nous utilisons le numéro ISSN pour l'instant parce qu'il est unique et sûr. La recherche sur le catalogue fusionné (http://www-mathdoc.ujf-grenoble.fr/perio/per.html) se fait par mot clé ou par numéro ISSN. Dans un premier temps, le programme nous renvoie le titre du périodique et toutes les bibliothèques qui le possèdent, dans un deuxième temps on peut obtenir les renseignements bibliographiques sur ce périodique, son numéro ISSN, l'éditeur, et l'état de la collection de toutes les bibliothèques qui la possèdent. Ce système est surtout intéressant pour un mathématicien qui cherche un article et qui veut savoir dans quelle bibliothèque se trouve la revue. De plus, il y a une certaine plus-value par rapport à un catalogue collectif habituel puisqu'on a aussi des liens sur les sommaires (projet de Bordeaux: http://almira.math.u-bordeaux.fr/cgi-bin/periodiques/) ou sur le serveur de l'éditeur.

Le deuxième projet coopératif sur lequel on travaille est un projet d'index de prépublications et thèses. Actuellement, il y aune trentaine ou une quarantaine de serveurs qui mettent en ligne, soit dans leur texte intégral, soit sous forme de résumés, leurs prépublications et leurs thèses. (Explication du projet : http://www-mathdoc.ujf-grenoble.fr/math-prepub/ --Recherche de prépublications : http://www-mathdoc.ujf-grenoble.fr/prepub.html) Le projet est d'avoir un index national consultable en ligne.

Le projet "math-prépub" a été décidé lors d'une réunion en juin 1997 où des bibliothécaires, des informaticiens, des mathématiciens, et des gestionnaires de site web ont essayé de discuter de la faisabilité de cet index. On a mis en place la liste de messagerie math-prepub où on discute de tous ces problèmes. Le principe de l'index est le suivant : sur chaque web, il y a les prépublications et/ou les thèses en texte intégral, souvent associées à des fichiers résumés en HTML, et dans chaque fichier résumé, des données bibliographiques incluses qui sont basées sur la norme Dublin Core.

Le principe du projet math-prépub est d'insérer dans les résumés des pré-publications qui sont présentes sur chaque site, des données bibliographiques, ou métadonnées, qui sont cachées dans l'en-tête de chaque fichier, donc l'auteur, son e-mail, son laboratoire, le titre, des mots clés, les codes de classification, un certain nombre de données qui vont permettre ensuite l'indexation plus fine que ce que l'on constate d'habitude quand on consulte des moteurs de recherche de type Altavista(http://altavista.telia.com/) ou Fermivista (http://fermivista.math.jussieu.fr/). Ici, le moteur de recherche va ramasser ces résumés contenant les métadonnées et indexer les mots du titre, les noms d'auteur, les codes de classification et va permettre de rechercher de façon plus pertinente dans l'index.

Comme les données sont ramassées par un moteur de recherche, donc par un robot, cela présuppose une grande collaboration avec les gestionnaires de chaque site. Il faut qu'ils créent les fichiers résumés avec des informations pertinentes. La recherche peut se faire par auteur, titre, mots clés texte intégral du résumé de la publication.

Pour ramasser ces informations, nous utilisons comme moteur de recherche un logiciel du domaine public qui s'appelle Harvest (http://www.tardis.ed.ac.uk/harvest/), qui n'est pas très neuf mais qui est très complet, performant et qui permet d'indexer toutes sortes de types de documents qui ne sont pas en format HTML.

On participe également à l'élaboration d'un index européen, Ausfrager, qui signifie en allemand "poser une question en dehors," à savoir en Autriche, en France, et en Allemagne(http://www.mathematik.uni-osnabrueck.de/harvest/brokers/FraGer/).Le système Harvest étant un système réparti, il permet, avec cette interface qui se trouve à Osnabrück, en Allemagne, de poser une question simultanément à ces trois index en France, en Autriche et en Allemagne.

Nous participons également, la Cellule MathDoc ainsi que deux bibliothèques de maths, à un projet européen EULER (European Libraries and Electronic Resources in Mathematical Sciences (http://www-mathdoc.ujf-grenoble.fr/euler/) qui propose d'intégrer un ensemble de ressources documentaires en mathématiques à l'échelle de l'Europe.

Aujourd'hui, le mathématicien qui cherche l'information doit chercher dans les journaux électroniques, dans le web, dans les serveurs de prépublications, etc. Les mêmes ressources sont disponibles à travers des interfaces et méthodes d¹accès différentes. Dans le projet EULER, les ressources seront frontalisées par des bases de données en Dublin Core. Il est prévu d'interfacer les bases de données avec des serveurs Z39.50. Sur chaque site participant au projet EULER, il va y avoir un serveur Z39.50 à la fois pour les notices de la bibliothèque et pour la littérature grise qui est disponible. Devant les serveurs Z39.50, il va y avoir ce qu'on appelle l'Euler engine, le moteur Euler, qui va rendre l'information accessible à l'utilisateur de la façon la plus conviviale possible par le web.


retour

Dernière mise à jour : 15 janvier 1999
Contact : Elizabeth Cherhal